Nergiz

Nergiz vient de Turquie et s’est installée à Genève il y a un an et demi. Elle fabrique des bijoux en crochet qui lui permettent de laisser libre cours à sa créativité. Dès qu’elle a entendu parler de l’association, elle a été séduite et a voulu s’y rendre. Comme elle ne parlait pas bien la langue, une amie l’a aidé pour la traduction. Tisser l’avenir lui a permis d’apprendre la couture, de connaître d’autres personnes et ainsi d’établir un réseau. Elle a également pu faire des progrès en français puisque c’est la langue principale de l’atelier. Nergiz a soif d’apprendre de nouvelles techniques, encore et encore.

Son travail